Dec
09
2016

Le Forensic ScanArm apporte un nouveau visage aux affaires non élucidées

Selon le National Unidentified Persons System (Liste nationale américaine des personnes non identifiées), les États-Unis comptent à eux seuls plus de 13 000 personnes non identifiées, avec environ un millier de personnes qui viennent rallonger la liste chaque année[1]. Autrement dit, de plus en plus de familles subissent le néant sans fin de leurs proches disparus et le nombre d’affaires non élucidées ne cesse de croître.

Que se passerait-il si l’on pouvait enfin mettre un visage sur ces affaires ? Comment trouver une solution qui garantit des reconstructions 3D sûres, efficaces et rapides ?

Voilà certaines des questions que FARO s’est posées avant de lancer son Forensic ScanArm en novembre 2016.

[En savoir plus…]

Nov
16
2016

FARO suscite l’excitation à Intergeo avec le lancement de son nouveau scanner laser Focus S

Lors de la dernière édition du salon Intergeo à Hambourg, FARO a eu l’occasion de présenter un grand nombre d’améliorations et de nouveautés à ses clients du secteur de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction. Les visiteurs présents à Intergeo ont eu l’opportunité de voir de près le scanner laser Focus S, le scanner à main Freestyle3D Objects, les logiciels SCENE et PointSense et la toute dernière solution de cartographie mobile, le Road Scanner C.

intergeo-3

 

Véritable incontournable du stand FARO, le nouveau scanner laser Focus S a su attirer l’enthousiasme et l’intérêt général et a été visualisé de nombreuses fois sur grand écran. Focus S est le tout dernier membre de la gamme de produits de scanners laser très appréciés de FARO. Il met à l’honneur les fonctionnalités de ses derniers prédécesseurs Focus3D et combine plusieurs nouvelles fonctions très intéressantes pour les clients, comme une portée de numérisation améliorée (150 m et 350 m), une température de fonctionnement étendue (-20° C à +55° C), un indice de protection IP54 certifié par la norme IP, une baie pour accessoires innovante et une procédure de compensation intégrée. Toutes ces fonctionnalités permettent aux professionnels AEC (architecture, ingénierie et construction) d’optimiser leur polyvalence et leur efficacité dans le secteur. Avec un écran tactile lumineux plus large, Focus S offre une utilisation facile et un poids 20 % plus léger que les modèles de la génération précédente. [En savoir plus…]

Mar
10
2016

Numérisation d’une scène d’accident simulée avec le FARO Freestyle3D et les logiciels Capture et SCENE

Cet article a été rédigé par Kelly Watt, Directeur Régional des Ventes pour les produits destinés à la sécurité publique chez FARO Technologies

J’ai récemment eu le plaisir de passer une semaine avec David Dustin, expert de la numérisation laser et de l’animation pour l’expertise médico-légale, Président de Dustin Forensics et membre du conseil d’administration de l’IAFSM (Association internationale de métrologie pour l’expertise médico-légale et la sécurité). Ce projet nous a amenés sur l’île de Guam, où nous avons pu utiliser certains des produits de numérisation laser et d’imagerie FARO, ainsi que les logiciels associés, pour une démonstration client.

Toutes les images et numérisations présentées ici représentent des scènes d’accident simulées. Pour ce projet, nous avons utilisé un scanner laser Focus3D X 330 de FARO et le nouveau scanner portatif Freestyle3D X de FARO, ainsi que SCENE Capture de FARO, la dernière version du logiciel SCENE de FARO (Version 5.5). Enfin, nous souhaitons remercier le Département de police de Guam et les membres du Laboratoire de police scientifique pour leur aide dans la mise en place des scènes simulées.

La scène simulée a été numérisée dans un premier temps avec le Freestyle3D X en prenant 4 scans et moins de 1 000 images au total. Des cibles de photogrammétrie FARO ont été intégrées dans la scène, celles-ci faisant partie du flux de travail de numérisation du Freestyle3D. L’utilisation de ces cibles simplifie le travail de post-traitement et nous a permis d’aligner les images de chaque numérisation et de facilement recaler les différents scans. Les numérisations du Freestyle3D demandent légèrement plus de temps de traitement que les données numérisées du Focus3D en raison de la densité élevée des nuages de points et les tailles importantes de fichiers. Cependant le flux de travail est assez simple à mettre en œuvre.

Nous avons alors numérisé la même scène avec le Focus3D X 330 de FARO à 1/5 de résolution et 3x de qualité. Nous avons aussi utilisé plusieurs cibles sphériques 80 mm Koppa. Ces petites sphères Koppa sont faciles à transporter et leur support magnétique permet à l’utilisateur de facilement les attacher sur des surfaces métalliques comme les portes des véhicules ou, dans ce cas, sur la tondeuse autoportée utilisée dans cette scène simulée. Les sphères sont aussi recommandées pour l’analyse de la trajectoire de balles. Enfin, l’utilisation des sphères permet à l’utilisateur de combiner les scans du Freestyle3D et du Focus3D. Puisque les deux ensembles de données reconnaissent les sphères, un enregistrement standard des cibles permet d’aligner les scans en un clin d’œil. Une fois les données traitées en deux clusters, nous avons caché les données du Focus3D ou du Freestyle3D X afin de comparer leurs résultats. Le lecteur peut comparer les données du Focus3D et du Freestyle3D X dans les figures 1 et 2.

 

FARO freestyle forensic accident

Figure 1 : Comparaison des données numérisées d’une scène d’accident simulée (vue de profil). Les données collectées avec le Focus3D X de FARO apparaissent à gauche, et les données du Freestyle3D X apparaissent à droite. [En savoir plus…]

Feb
15
2016

Comment la police a utilisé la réalité virtuelle pour reconstruire les fusillades de San Bernardino et de Tamir Rice

Le 28 décembre 2015, le procureur Timothy J.Mc Ginty a annoncé que les charges criminelles à l’encontre de Timothy Loehmann, l’officier de police qui a abattu Tamir Rice, et de Franck Garmback qui conduisait la voiture de police, étaient abandonnées. Cette décision repose en grande partie sur le point de vue des deux policiers qui a pu être reconstitué en 3D avec l’aide des scanners lasers FARO.
La numérisation 3D est une technologie en plein essor dans les secteurs de la médecine légale et de la police scientifique. Elle est utilisée pour résoudre aussi bien des crimes que des accidents. On a pu voir les scanners laser sur les lieux de certaines des affaires qui ont marquées les Etats-Unis en 2015, comme le massacre de San Bernardino et l’affaire Tamir Rice. Mais aussi en France avec la collision de Puisseguin ou encore la tuerie de Chevaline.

reconstitution 3D accident faro

Depuis 2009, le FBI, le département de la justice et le département de la sécurité intérieure des Etats-Unis ont dépensé 1 million de dollars en scanners laser FARO. Le département de la défense : 18 millions de dollars. Ce sont des sommes considérables sachant que FARO offre certains des scanners les moins chers du marché. [En savoir plus…]

Nov
03
2015

Collision de Puisseguin : le scanner laser FARO Focus3D a permis de numériser et modéliser la scène d’accident

Le vendredi 23 octobre, 43 personnes sont mortes à Puisseguin, en Gironde, dans une collision entre un car transportant des personnes âgées et un camion, dans lequel se trouvaient le conducteur et son fils de trois ans. Très rapidement, une équipe d’experts de la police technique et scientifique a été dépêchée sur les lieux pour capturer sous forme numérique la scène d’accident. Parmi eux, les agents de l’IRCGN, l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. L’équipe d’experts qui est équipée du scanner FARO depuis plusieurs années déjà, a utilisé le Focus3D pour numériser et ainsi geler la scène d’accident en 3D pour continuer à étudier les lieux même une fois les éléments enlevés.

Le Colonel Patrick Touron, le responsable de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), a ainsi présenté et expliqué l’usage de la numérisation de la scène après l’accident. La scène a ainsi été modélisée en 3D par les gendarmes afin de déterminer l’état de la route, mais aussi l’angle d’impact entre les deux véhicules. Les éléments recueillis leur permettent de mieux comprendre les causes de l’accident et de reconstituer l’enchainement des faits ayant conduit à l’embrasement des véhicules.

Avec l’arrivée de la technologie laser et le besoin de données numériques pouvant être analysées rapidement et transférées vers d’autres supports utilisés par d’autres experts, le scanner laser 3D s’est imposé dans le domaine de l’accidentologie. Les gains de temps dans la collecte des mesures aussi bien de la scène d’accident que des véhicules ainsi que l’exhaustivité des données offrent un avantage décisif aux experts en reconstitution d‘accidents dans des scénarios où le temps et la précision sont critiques.

[En savoir plus…]

Apr
21
2015

Les avantages des numérisations laser 3D pour la reconstruction des accidents de la route

Avec le nombre croissant de véhicules sur la route, le risque d’accidents est également plus élevé. Les reconstructions d’accidents sont utiles pour déterminer leur origine. Ainsi, de précieux renseignements sont obtenus pour les affaires juridiques, la question de la responsabilité, la sécurité et la conception des véhicules. Pour reconstituer des accidents, les spécialistes utilisent des outils comme des mètres rubans, des stations totales et des scanners laser 3D. Cependant, les mètres rubans et les stations totales semblent présenter des inconvénients par rapport au scanner 3D.

les scanners laser 3D de FARO apportent des avantages pour la reconstruction des accidents de la route

Les éléments de base
Une étude de base au moyen d’un odomètre est la méthode classique. Pourtant, elle comporte de nombreux inconvénients. La précision d’un odomètre est limitée et l’erreur peut être plus grande sur des distances plus longues. De plus, ce processus manuel demande beaucoup de temps et fournit souvent trop peu de donnés pour une reconstruction totale. Une méthode plus efficace est donc nécessaire.

[En savoir plus…]

Sep
02
2014

Reconstruction de l’accident de car à Sierre à l’aide du scanner laser 3D

Les experts médico-légaux de l’IFS reconstruisent actuellement l’accident de car de Sierre (Suisse) d’il y a deux ans.  Afin de clarifier les causes de l’accident, les experts de l’IFS mènent une enquête 3D à l’aide d’une technologie de numérisation laser.

Simulation 3D basée sur la reconstruction numérique
L’IFS, Independent Forensic Services, est un bureau d’enquêtes médico-légal indépendant. Cet organisme est notamment spécialisé dans les analyses médico-légales en 3D, pour lesquelles il utilise des scanners laser 3D. Sur base de la reconstruction numérique complète d’un accident, ces scanners permettent de réaliser la simulation d’un événement en 3D. Et c’est précisément ce que les experts font.

Scanner laser 3D FARO Focus pour la reconstruction de l’accident de bus de Serre

Numérisation 3D complète du bus
L’IFS utilise un autocar similaire à celui qui s’est crashé en mars 2012 dans le tunnel de Sierre. L’enquête repose sur la numérisation 3D complète de ce bus. Les experts veulent reproduire les manœuvres du bus, basées sur des rapports et esquisses de la police.  Ils souhaitent ainsi obtenir une meilleure idée du comportement du chauffeur et découvrir les mouvements effectués dans le tunnel.
[En savoir plus…]

May
14
2014

10 raisons pour lesquelles utiliser un scanner laser pour la recherche médico-légale

La numérisation laser gagne de plus en plus la confiance des services de police, de recherche médico-légale et de reconstitution d’accidents. Au cours des dernières années, les matériels et les logiciels se sont améliorés de manière significative, permettant d’effectuer le relevé hautement détaillé de scènes de crime ou d’accident en un lapse de temps court.

Voici 10 raisons (et il y en a beaucoup d’autres) pour lesquelles utiliser des scanners laser dans le cadre d’applications médico-légales.

[En savoir plus…]

Mar
19
2014

Les scanners laser 3D de FARO dans la série policière R.I.S. Police Scientifique

Reconstituer le crime élément après élément, établir un scénario possible grâce à la recherche du moindre détail, déterminer le “comment” plutôt que le “pourquoi”, mettre à jour le mode opératoire et non plus seulement le mobile… Telle est la mission des enquêteurs de R.I.S. police scientifique.  Cette série télé française met en scène cinq enquêteurs du RIS (Recherches et investigations scientifiques) qui épaulent la police judiciaire dans l’avancée de ses enquêtes criminelles et sont chargés d’analyses en tous genres pour résoudre des enquêtes criminelles.

Bras de mesure laser FARO dans la série RIS Police Scientifique

[En savoir plus…]

Feb
10
2014

Déraillement d’Annot : reconstitution précise grâce au scanner laser

L’enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident ferroviaire qui a couté la vie à 2 personnes sur les hauteurs de Nice. Les experts étaient hier sur place pour prendre des photos et mesures. Toute la journée, des gendarmes de l’institut de recherche criminelle ont étudié la zone à l’aide du scanner laser FARO pour proposer une reconstitution précise aux enquêteurs.

Le Capitaine Christophe Lambert témoigne : « Ce modèle 3D va permettre de tracer la trajectoire du train et on va pouvoir en fonction des éléments retrouvés sur la scène tracer la trajectoire du rocher et visualiser ces 2 trajectoires vu qu’on est en 3D sous l’angle quoi nous intéresse ».

scanner-laser-faro-deraillement-annot-1

scanner-laser-faro-deraillement-annot-2

scanner-laser-faro-deraillement-annot-3



Blog

Toute l'actualité et les tendances de la métrologie industrielle et de la documentation 3D en français
Suivez-nous sur :

S’abonner au blog

Archives

Autres blogs FARO