Nov
03
2015

Collision de Puisseguin : le scanner laser FARO Focus3D a permis de numériser et modéliser la scène d’accident

Le vendredi 23 octobre, 43 personnes sont mortes à Puisseguin, en Gironde, dans une collision entre un car transportant des personnes âgées et un camion, dans lequel se trouvaient le conducteur et son fils de trois ans. Très rapidement, une équipe d’experts de la police technique et scientifique a été dépêchée sur les lieux pour capturer sous forme numérique la scène d’accident. Parmi eux, les agents de l’IRCGN, l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. L’équipe d’experts qui est équipée du scanner FARO depuis plusieurs années déjà, a utilisé le Focus3D pour numériser et ainsi geler la scène d’accident en 3D pour continuer à étudier les lieux même une fois les éléments enlevés.

Le Colonel Patrick Touron, le responsable de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), a ainsi présenté et expliqué l’usage de la numérisation de la scène après l’accident. La scène a ainsi été modélisée en 3D par les gendarmes afin de déterminer l’état de la route, mais aussi l’angle d’impact entre les deux véhicules. Les éléments recueillis leur permettent de mieux comprendre les causes de l’accident et de reconstituer l’enchainement des faits ayant conduit à l’embrasement des véhicules.

Avec l’arrivée de la technologie laser et le besoin de données numériques pouvant être analysées rapidement et transférées vers d’autres supports utilisés par d’autres experts, le scanner laser 3D s’est imposé dans le domaine de l’accidentologie. Les gains de temps dans la collecte des mesures aussi bien de la scène d’accident que des véhicules ainsi que l’exhaustivité des données offrent un avantage décisif aux experts en reconstitution d‘accidents dans des scénarios où le temps et la précision sont critiques.

Le scanner laser 3D pour la reconstruction d’accident : comment ça marche ?

Les scanners laser modernes permettent aux experts en reconstitution d’accidents et en médecine légale d’obtenir efficacement des données lors de l’exploitation de scènes d’accidents et de véhicules accidentés. En collectant des mesures à des vitesses approchant un million de points par seconde, les scanners laser allient vitesse, précision, exhaustivité et simplicité d’utilisation à un niveau encore jamais égalé avec les méthodes traditionnelles de documentation. La vitesse de la collecte de données d’un scanner laser permet aux experts de réduire le temps passé sur place, tout en leur assurant une plus grande sécurité et en réduisant les embouteillages et la durée de fermeture des routes pour effectuer les mesures nécessaires.

numérisation de l'accident de puisseguinavec le scanner laser 3D faro focus3d

Les avantages de la numérisation laser en accidentologie

Lorsqu’une scène d’accident de la circulation est ouverte pour l’inspection, le temps est compté. Etant donné qu’il lui suffit d’appuyer sur un bouton pour mettre le scanner laser en service, l’opérateur peut se concentrer entièrement sur d’autres domaines de l’investigation. De plus, comme la configuration et la collecte des données sont très simples, l’inspection du ou des véhicule(s) peut être réalisée souvent par une seule personne. Outre la simplicité d’utilisation et la vitesse de la collecte de données, les scanners laser ne font pas de compromis sur la précision et les données collectées avec un scanner laser sont en mesure de répondre aux exigences de recevabilité devant les tribunaux.

Le scanner laser est capable de capturer une grande quantité de données sur une scène d’accident, sans avoir à faire le tri dans les informations collectées. Il mesure tout ce qu’il « voit » dans sa ligne de mire comme les caractéristiques de la scène, la courbe de la route, les champs de vision et les bâtiments. Tous ces éléments peuvent être analysés pendant une reconstitution et utilisés dans des présentations, animations ou simulations détaillées et extrêmement précises.

modélisation de l'accident de puisseguin avec le scanner laser 3d faro focus3d

Le scanner laser FARO Focus3D a été aussi utilisé lors de la tuerie de Chevaline. Cet appareil a ainsi permis de scanner la scène de crime de Chevaline en un minimum de temps et de générer des scans fidèles à la réalité et contenant un très haut niveau de détail avant toute pollution et altération de la scène. Ainsi, l’unité IRCGN travaille sur la modélisation en 3 dimensions d’éléments d’enquête. Ce type d’application permet de conserver la scène de crime définitivement dès lors qu’elle a été modélisée, de proposer différents scénarii afin de comprendre le déroulement des faits ou de présenter différentes hypothèses et d’analyser sous différents angles de vues une scène ou des éléments d’enquête.

Livre blanc scanner laser 3D pour la reconstruction d'accident

2 responses to “Collision de Puisseguin : le scanner laser FARO Focus3D a permis de numériser et modéliser la scène d’accident”

  1. […] cette vidéo, publiée sur le site de Faro, le colonel Patrick Touton explique le processus de la numérisation de la scène, qui aide à […]

  2. […] en 2015, comme le massacre de San Bernardino et l’affaire Tamir Rice. Mais aussi en France avec la collision de Puisseguin ou encore la tuerie de […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.



Blog

Toute l'actualité et les tendances de la métrologie industrielle et de la documentation 3D en français
Suivez-nous sur :

S’abonner au blog

Archives

Autres blogs FARO