Oct
27
2015

Attesté : les scanners laser FARO Focus3D X n’endommagent pas les oeuvres d’art lors de la numérisation

C’est désormais officiel : les tableaux et les objets d’art qui ont été scannés avec le scanner laser FARO Focus3D ne sont pas endommagés par des phénomènes thermiques dûs au scanner. Cela a été confirmé par une expertise de la société Seibersdorf Labor GmbH.

Le relevé d’objets d’art ou d’espaces intérieurs de musées peut être effectué de façon rapide, fiable et en toute sécurité, et ce même pendant les horaires d’ouverture grâce au scanner FARO qui garantit la protection des yeux. Toutefois, la question de savoir si les objets d’art sont endommagés par la numérisation se pose régulièrement. Raison de plus pour FARO de faire examiner ce risque par une expertise.

releve-scanner-laser-3d-faro-oeuvre-d-art

Les tableaux à l’huile par exemple sont considérés comme étant particulièrement fragiles. La couleur et le vernis ont une conductivité de la chaleur et une capacité thermique moindres. Le laser puissant pourrait provoquer une hausse de la température sur la surface et endommager considérablement la substance du tableau. L’expertise prouve que ces craintes ne sont pas justifiées.

Pour un worst case scenario, un FARO Focus3D X a été installé à un mètre de distance devant un tableau à l’huile, sans vitre de protection entre l’objet et le scanner. Si un scan est exécuté sur un axe horizontal, comme cela se fait dans la plupart des cas, la température augmente à la surface du tableau à l’huile de moins de 1,3 degré Celsius. Même si la tête du scanner ne bouge pas et que le tableau est donc balayé pendant plusieurs minutes avec les rayons laser, la hausse de température maximale reste inférieure à 2 degrés Celsius.

Pour vérifier des techniques restauratrices, il est courant de placer les objets qui contiennent des couleurs à l’huile dans un four à plus de 60 degrés Celsius pendant plusieurs jours pour accélérer ainsi le processus de vieillissement. Dans ce contexte, on comprend vite que la hausse de température à court terme de moins de 2 degrés Celsius générée par le FARO Focus3D n’engendre aucun dommage. C’est ce que confirme à présent l’expertise de la société Seibersdorf Labor GmbH. De plus, cela permet d’en conclure que par une longueur d’onde de 1 550 nm, il est très improbable que des effets photochimiques apparaissent. Ce ne sont donc que des bonnes nouvelles pour l’utilisation de la famille de scanners FARO dans le domaine du patrimoine culturel.

Téléchargez gratuitement la brochure du scanner laser 3D pour le relevé du patrimoine

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.



Blog

Toute l'actualité et les tendances de la métrologie industrielle et de la documentation 3D en français
Suivez-nous sur :

S’abonner au blog

Archives

Autres blogs FARO