Sep
22
2014

La rétro-ingénierie, bien plus qu’une technique d’imitation : tenants et aboutissants

Bien que le terme vous évoque sans doute toutes sortes de produits d’imitation, la retro-ingénierie* est bien plus que la simple copie de produits ou de pièces. Lisez vite la suite pour en savoir plus !

La rétro-ingénierie, bien plus qu’une technique d’imitation : tenants et aboutissants

Développement de produits, mais à l’envers
Comme son nom l’indique, la rétro-ingénierie fonctionne en sens inverse. Le but est de mener un projet d’un produit final sans disposer des dessins originaux ou d’informations sur le fonctionnement. L’information est transformée dans un dessin CAO ou une autre représentation de l’objet sur base de laquelle une copie précise de la pièce originale peut être réalisée.

Gain de temps considérable
L’un des plus gros avantages de la rétro-ingénierie est que le temps de développement global d’un produit ou d’une pièce est considérablement réduit. Une pièce peut être rapidement enregistrée en 3D à l’aide d’une machine de mesure adaptée et ensuite exportée pour un traitement ultérieur. Un bon instrument de mesure est donc essentiel. Donc, si les mesures ne sont pas d’une extrême précision, la nouvelle pièce ne sera pas une copie exacte et ne fonctionnera sans doute pas. Un autre avantage est qu’au début de la production, un produit entièrement développé est déjà disponible et utilisable.

Du remplacement des vieilles pièces à la mise à jour des modèles CAO existants
Les avantages tels que le gain de temps et la flexibilité de la technique font qu’elle peut être utilisée pour de nombreuses applications variées :

L’imitation pour un usage personnel
Il est vrai que le but principal de la rétro-ingénierie est de développer un produit avec des caractéristiques identiques ou similaires au produit existant. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit de produits concurrents. Il arrive souvent par exemple qu’une pièce d’une machine doive être remplacée mais que le fabricant ne puisse plus livrer de nouvelles pièces. La rétro-ingénierie permet de réaliser une nouvelle pièce sur base de la pièce défectueuse de la machine et de garder la machine opérationnelle.

Optimisation des pièces
La technique peut également être utilisée pour reconcevoir des pièces et éliminer ainsi une mauvaise caractéristique ou optimiser une bonne caractéristique. De plus, la rétro-ingénierie peut être utilisée pour réaliser une analyse par éléments finis (FEA) ou une dynamique des fluides numérique pour des pièces pour lesquelles aucune information n’est disponible.

Mise à jour des anciens modèles CAO
La rétro-ingénierie est très pratique pour construire un produit existant de manière numérique, par exemple dans un modèle CAO. Avec d’anciennes pièces, ce n’est souvent pas disponible. Grâce à la rétro-ingénierie, il est possible d’en créer une. Mais il arrive aussi que les modèles CAO ne prennent pas en charge les nouvelles modifications. Ces modèles originaux peuvent alors être mis à jour grâce à la rétro-ingénierie. De plus, c’est également très pratique pour retoucher ou compiler des documents « tels que construit ». En bref, la rétro-ingénierie est une manière de moderniser les anciens produits et modèles.

Téléchargez le livre blanc gratuit sur la rétro-ingénierie et rétro-conception

*Les termes rétroconception et reverse engineering sont aussi utilisés comme synonymes de rétro-ingénierie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.



Blog

Toute l'actualité et les tendances de la métrologie industrielle et de la documentation 3D en français
Suivez-nous sur :

S’abonner au blog

Archives

Autres blogs FARO